Accès direct au contenu

Pot de vin

200 000 euros pour les hooligans serbes

Selon la presse serbe, les hooligans serbes ont été payés par la mafia locale pour semer le désordre lors de la rencontre Italie-Serbie.

Plus de 200 000 euros, c’est la somme qui a été versée par deux chefs de bandes criminelles de Serbie, à plus de soixante supporters serbes qui ont provoqué l’arrêt du match qualificatif à l’Euro 2012, Italie-Serbie, mardi. « Plus de 200 000 euros ont été versés à plus de soixante hooligans pour l'organisation, le voyage, les équipements et la provocation des désordres ayant eu pour conséquence la non tenue du match à Gênes », avance le quotidien serbe Politika.

Toujours selon la presse serbe, deux chefs en fuite de la mafia locale, un trafiquant de cocaïne accusé aussi de blanchiment d'argent, et un autre dont l'«organisation criminelle» est soupçonnée de nombreux meurtres, seraient activement recherchés par les enquêteurs. Les deux hommes auraient financé tout ça « parce qu'ils sont intéressés à ce qu'un chaos soit créé au sein de l'Etat serbe ».