Accès direct au contenu

Journal du sport, actualité sportive

Pourquoi pas tenter Abriel en equipe de France

Dans Le 10 Sport Hebdo, Daniel Bravo brosse l'actualité du foot en 10 questions. Notre consultant donne son avis sur l'avenir télévisuel de Domenech, et estime qu'Abriel a un futur chez les Bleus...

Ne pas jouer en Norvège au début mois d'août : ce n'est pas une sanction, c'est un cadeau, non?
Oui, c’est une punition cadeau ! Cette décision sera vraiment porteuse de sens si Blanc poursuit dans cette voie en ne sélectionnant pas les 23 de Knysna pour le début des éliminatoires de l’Euro. Si ce n’est pas le cas, ça n’aura ni queue ni tête. Sauf pour les clubs, qui s’en frotteront les mains.

Fernand Duchaussoy, bonne ou mauvaise idée?
C’est pas mal mais on est un peu dans la continuité. Ceci dit, j’ai l’impression qu’il y a enfin eu une cassure avec le discours que la FFF nous servait depuis trop longtemps. Duchaussoy est un homme de poigne qui semble faire l’unanimité. Après, je le redis, j’aurais bien aimé que le poste soit proposé à Lilian Thuram malgré son inexpérience.

Raymond Domenech pourrait-il faire un bon consultant?
Honnêtement, oui. Il l’a déjà été, notamment sur TPS et faisait du bon travail. Je reste persuadé qu’il aura des propositions à ce niveau-là et même comme entraîneur. Il va encore nous surprendre.

Tu as joué avec Jean Tigana. Que penses-tu de l'entraîneur?
Compétent parce qu’il a une qualité majeure : il sait se faire respecter. Comme joueur, il faisait le job, courrait beaucoup mais n’était pas forcément un leader. Depuis, il a prouvé qu’il avait le caractère pour être un meneur d’hommes, un véritable patron. Ça, les joueurs le sentent.

Sérieusement, Makelele, Pires ou Vieira ont-il le niveau pour être consultant?
Ce n’est pas à moi de le dire. C’est un métier qui s’apprend, ce n’est pas donné à tout le monde. On peut voir assez vite qui est bon ou pas mais il faut tout de même un peu d’expérience pour sortir du lot. Il y beaucoup de consultants mais tous ne tirent pas leur épingle du jeu.

Quel joueur-surprise sélectionnerais-tu en équipe de France?
Je suis fan de Yann M’Vila, un futur très grand. Il est déjà mature, joue comme un vieux briscard. Il y a également quelques bons joueurs comme Jérémy Mathieu, qui offrirait un nouveau profil au poste de latéral gauche. Plus grand, plus physique. Après pourquoi ne pas tenter des paris comme Abriel, pas forcément comme titulaire mais que je sens capable d’apporter à un groupe.
Jérémy Toulalan en défense. N'est-ce pas le sacrifier?
Non, bien au contraire. Je trouve que Toulalan est excellent en défense centrale grâce à son intelligence de jeu, son placement, son agressivité. Au milieu, on peut trouver meilleur dans la créativité. Il est bon, régulier mais jamais très bon. Gonalons pourrait être son successeur.

Le Milan AC est-il un club pour Hatem Ben Arfa?
Oui. Ce club, très famille, est un cran au-dessus de beaucoup d’autres en Europe, notamment Marseille. En termes d’organisation, de structures, c’est exceptionnel. Hatem pourrait y réussir mais j’ai un doute sur sa capacité à briller dans le championnat italien. Là-bas, tous les joueurs créatifs sont très bien pris. Mais il a le talent, si en plus il se donne à fond…

Jean-Louis Triaud a-t-il pris la grosse tête?
Ce n’est pas mon sentiment. En revanche, il est moins serein car il reste très déçu de la fin de saison de Bordeaux. Il en a gros sur la patate et veut juste que son équipe retrouve de la compétitivité. Je l’ai même trouvé même très digne quand les Girondins étaient au plus mal.

Le projet de Charles Villeneuve à Nice, tu en penses quoi?
Pourquoi pas mais il faudra qu’il procède différemment qu’au PSG. A Paris, son passage a été positif parce qu’il s’est vraiment bougé pour le club en attirant du beau monde. Mais il a eu le tort de trop dépenser d’argent, de flamber. A Nice, il ne pourra pas réussir comme ça même s’il vient avec un investisseur.

Dans quel club français signerais-tu si tu avais 20 ans?
L’Olympique Lyonnais. C’est le club français qui donne le plus de gages de sécurité en termes de formation, d’environnement, d’ambiance, de projets et de stabilité. C’est l’idéal pour un jeune de cet âge. Ensuite, rien ne m’empêche de partir pour grandir !