Accès direct au contenu

Cyclisme - Tour de France

Affaire Jalabert : « Il savait ce qu’il prenait »

Christophe Bassons est connu pour son franc-parler. L’affaire Jalabert est en train de secouer le monde du cyclisme quand on sait que Jalabert est l’ancien sélectionneur de l’équipe de France, et consultant pour France Télévisions. L’ancien coureur Bassons dénonce la mauvaise fois de l’ancien coureur de chez ONCE, comme il le dit dans L'Equipe : « Quand vous prenez de l'EPO, l'effet est énorme… Quand vous vous retrouvez à 60 d'hématocrites je pense que vous devez quand même vous poser des questions sur la nature des produits que vous prenez. Au final moi la vérité je l'ai toujours connue, si lui il peut vivre dans un mensonge toute sa vie. » Pour lui Jalabert se sent attaqué de toute part sans que les autres ne soit attaqués. « Jusqu'où on va aller parce qu'il faut savoir quand même que son nom sort d'une liste de 60/ 70 sportifs positifs à l'EPO sur Tour 98. C’est-à-dire 95% des sportifs donc à mon avis là comme Richard Virenque avait pu le faire à l'époque : "Pourquoi moi et pas les autres". Il se retrouve dans la même situation que Virenque en 98 c’est-à-dire il ne comprend pas pourquoi on s'acharne sur lui et on ne sort pas la liste dans sa totalité. » Enfin il déplore le physique de certains coureurs, qu’il ne juge pas naturel : « Quand on voit malheureusement la physiologie de certains coureurs qui vont prendre le départ sur le Tour de France cette année, on a de quoi se poser des questions. Des problèmes de dopage, il y en a encore beaucoup dans le cyclisme. »