Accès direct au contenu

Présumé coupable

Dopage : Armstrong au détecteur de mensonges ?

Lance Armstrong n’en démord pas, il ne s’est pas dopé. S’il plaide coupable pour éviter de témoigner sous serment, et risquer de mentir (le parjure étant un crime fédéral), il pourrait passer au détecteur de mensonge. Son avocat l’a révélé sur la BBC relayée par L’Equipe. Une tentative pour rétablir l’image du cycliste. Une image qui néanmoins n’est pas vraiment écornée selon Tim Herman, l’avocat. « Les gens restent fans, pour la plupart de ceux que j'ai rencontré. »