Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : L’imbroglio Astana et l’amende de 83 000 € que prépare l’UCI…

Maxim Iglinskiy, Astana

L’Union Cycliste Internationale aurait décidé d’infliger une amende conséquente à l’équipe kazakh d’Astana après sa non-participation au Tour de Pékin.

L’équipe Astana était absente de la ligne de départ du Tour de Pékin, compétition comptant pour le World Tour. Les Kazakhs s’étaient autosuspendus après les contrôles positifs de deux de leurs coureurs, Maxim et Valentin Iglinskiy, à l’EPO. Ceci semblait jusque-là normal, puisque le règlement du Mouvement Pour un Cyclisme Propre stipule qu’une équipe membre de ce groupe, ce qui est le cas d'Astana, doit se retirer de toute compétition durant une semaine après un deuxième contrôle positif en moins d'un an, mais il semblerait bien que cela ne soit pas du gout de l’UCI.

UNE AMENDE POUR NE PAS S’ÊTRE PRÉSENTÉ AU DÉPART DU TOUR DE PÉKIN

Comme l'indique L’Équipe, Astana pourrait se voir infliger une lourde amende pour sa non-participation au Tour de Pékin. Le règlement du World Tour stipule en effet que toute équipe participante doit se présenter au départ de chaque étape de la compétition. Le cas échéant et sans justification valable, l’équipe absente s’expose à des poursuites et notamment à une amende de 100 000 francs suisses, soit près de 83 000€. L’équipe d’Astana avait déjà été la cible de l’UCI, qui s’était interrogée sur ses agissements et remettait même en cause l’attribution de sa licence pour 2015.

Articles liés