Accès direct au contenu

ÇA DECOIFFE

Armstrong charge encore contador

le10sport

Parole de Lance : Alberto Contador sera habillé pour l'hiver ! L'Espagnol est une nouvelle fois au c'ur de l'aigreur de son prestigieux aîné.

A force de se faire allumer, Alberto Contador pourrait partir en fumée. Ça arrangerait bien Lance Armstrong, pour le prochain Tour de France, par exemple. L'Américain a encore injecté son venin dans les oreilles de son cadet espagnol, son successeur officiel dans le peloton. Extraits d'une petite entrevue de l'Américain accordé aux quotidiens néerlandophones De Telegraaf et Het Nieuwsblad.

Armstrong demande la vérité (!)
«Tout ce qui a été raconté dans les journaux hispaniques? Il y a eu tant de choses horribles, c'est incroyable. Ce sont des conneries, de gros mensonges! Notamment cette histoire de matériel que Contador aurait eu différent du nôtre. Tout d'abord, ce n'est pas vrai. Ensuite, c'est facile à prouver. Il n'y a qu'à prendre le téléphone et sonner au fournisseur, Trek. Je comprends que les médias espagnols veulent glorifier leur héros mais ce qui a été publié était faux. Allez, en tant que journaliste, vous devez dire la p***** de vérité!» Ne parlons pas de choses qui fâchent, Lance.

Armstrong a perdu des amis«Huit des neuf coureurs qui ont disputé le Tour sont partis. Pour une autre équipe. Même son compagnon de chambre. (...) Si j'avais été à sa place, je me serais depuis longtemps regardé dans un miroir. Je n'aurais jamais laissé ça arriver. Jamais. Si j'avais dû changer pour éviter ça, je l'aurais fait. S'ils voulaient plus d'argent, je le leur aurais donné. J'aurais fait n'importe quoi pour eux.» Ca veut dire quoi au juste faire n'importe quoi pour vous, Lance ?

Armstrong n'aime pas les béni-oui-oui
«Contador est totalement différent de moi. Il ne connaît rien de mieux (que ce qu'il a). C'est un Espagnol qui habite toujours au même endroit. Il a ses amis, sa famille, la rue où il a grandi, son pays, ses supporters. Je suis impressionné par l'athlète mais ça s'arrête là pour moi. Un grand athlète comme lui doit avoir autour de lui des personnes qui le soutiennent et qui l'aident. Mais il est entouré par des béni-oui-oui(..)» Préférez-vous vraiment votre entourage, Lance ?