Accès direct au contenu

Case prison ?

Armstrong a Interpol au cul

le10sport

L'étau se resserre autour du septuple vainqueur du Tour de France. Après les dernières révélations de Floyd Landis, c'est au tour d'Interpol de mettre le nez dans ses affaires sales. Et ça sent pas bon?

Sale journée pour Lance Armstrong. En plus d’être mis en cause une nouvelle fois par son compatriote et néanmoins ennemi Floyd Landis : «Tous ceux, et je m'inclus dedans, qui ont pris part à des courses remportées par Lance l'ont fait (se doper)», voila qu’Interpol a décidé de filer un coup de main pour favoriser la collaboration entre les autorités américaines et européennes. Même si l’enquête pourrait mettre des années à aboutir, l’avenir de Lance Armstrong s’assombrit encore un peu plus puisque si le dopage n’est pas un délit aux Etats-unis, il pourrait tout de même être poursuivi pour fraude à une entreprise publique, l’US Postal.