Accès direct au contenu

Foot - Real Madrid

Real Madrid - Polémique : Un journaliste revient sur le départ de Cristiano Ronaldo en pleine interview !

Irrité par des questions sur la FIFA et le Qatar, Cristiano Ronaldo a quitté un plateau en pleine interview. Le journaliste en charge de l'entretien a livré son témoignage...

« Je m’en fous de la FIFA et du Qatar. Je n’en ai rien à foutre. Me faire parler de la FIFA, faut arrêter… » C’est après ces mots que Cristiano Ronaldo s’est distingué en quittant une interview avec le journaliste de CNN Andrés Oppenheimer, qui est revenu sur ce moment particulier.

LES REPRÉSENTANTS DE CR7 ÉTAIENT AU COURANT

« Nous préparions un programme spécial sur la corruption dans la FIFA et nous voulions savoir si c’était un sujet de conversation dans le vestiaire, si c’était quelque chose qui contrariait les joueurs. Nous avons prévenu les représentants de Ronaldo que nous allions commencer l'interview avec cette question sur la FIFA, puis des questions sur la Coupe du monde de la Qatar et la Russie, puis sur les écouteurs dont il fait la promotion. Ils nous ont dit que tout était très bien. Donc je fus le premier surpris quand Ronaldo s’est levé de la chaise, parce que quand un personnage public comme lui donne des interviews pour promouvoir ce qu'il veut vendre, il est logique de lui poser aussi des questions sur d'autres choses », a tout d'abord confié le journaliste.

« DAVID VILLA A RÉPONDU À LA MÊME QUESTION »

« Encore une fois, nous n’allions pas demander son avis afin de savoir si les hauts dirigeants de la FIFA sont corrompus ou quelque chose comme ça, car il est clair qu'il est un joueur de football, pas un avocat international spécialisé dans la corruption ou un procureur, ou quoi que ce soit... Mais il semblait logique de se demander si ces nouvelles avaient un impact sur les joueurs, et si oui, comment. Pour sa défense, après l'entrevue, le publiciste qui avait arrangé l'entrevue m'a dit qu'il était dans un mauvais moment... Il venait d’accorder deux entretiens et nous avons en quelque sorte payer le prix de sa fatigue et de sa frustration à ce moment (…) David Villa a répondu à la même question sans perdre son calme, avec sincérité et gentillesse (…) Tout le monde peut avoir une mauvaise journée, donc on ne va pas faire un jugement de valeur sur la personnalité de Ronaldo », a précisé le journaliste, à qui l’on a proposé de refaire l’interview. Mais celle-ci aurait été repoussée à plusieurs reprises et donc abandonnée.

Articles liés