Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Clash : Jean-Michel Aulas se paie encore Vincent Labrune !

Alors que la rencontre entre l’OM et l’OM est déjà passée depuis de nombreuses semaines, Jean-Michel Aulas a de nouveau taclé Vincent Labrune mercredi. Gentiment mais sûrement.

C’est un match qui a laissé tellement de traces que certains en parlent encore aujourd’hui. Le 20 septembre dernier, le match entre l’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais avait totalement dégénéré, notamment à cause du retour de Mathieu Valbuena au Stade Vélodrome. Bouteilles sur la pelouse, critiques sur l’arbitrage, une interruption de la rencontre pendant 20 minutes… L’Olimpico sera donc parti dans tous les sens. Très remonté après le penalty accordé alors à l’OL, Vincent Labrune n’avait pas hésité alors à clamer haut et fort son mécontentement. Et Jean-Michel Aulas n’a visiblement toujours pas oublié…

« Espérons que Vincent L. ne conteste pas »

C’est via Twitter que le président lyonnais a de nouveau envoyé un petit tacle à son homologue marseillais. En partageant le score de l’OL féminin, qu’il suit quotidiennement, Jean-Michel Aulas en a donc profité pour écrire une petite phrase sur Vincent Labrune. « Ici, l’OL féminin mène 4-0 face à l’Atletico. Un pénalty converti par Saki K : pourvu que Vincent Labrune ne conteste pas », a ainsi écrit le président lyonnais.

« Labrune est un guignol »

Ce n’est évidemment pas le premier tacle de Jean-Michel Aulas à Vincent Labrune, lui qui avait qualifié de « guignol » son homologue marseillais après donc ce fameux OM-OL. « Les conditions de match ont été insupportables et les déclarations du président de Marseille à côté de la plaque. Je regrette la pression qui a entouré ce match, notamment pour un garçon comme Mathieu (Valbuena) qui ne pouvait même pas tirer un corner. Et il y a eu des incidents avant la rencontre aussi. Ça fait des années que ça dure parce que le président Labrune veut grandir plus vite qu'il ne peut le faire. J'ai dit à Vincent Labrune que c'était un guignol et qu'il ne durera pas aussi longtemps qu'il le croit dans le football. Les dirigeants de l'OM n'ont pas été responsables », avait-il ainsi lâché.

Articles liés