Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Quand Romain Alessandrini était considéré comme « petit, gros et lent » …

Arrivé l’an passé à l’OM après avoir explosé du côté du Stade Rennais, Romain Alessandrini aujourd’hui en lice pour une place de titulaire à Marseille ne faisait pas l’unanimité auprès de certains clubs dans le passé.

Nouvelle recrue de l’Olympique de Marseille cet été, l’ex-Messin Bouna Sarr est l’une des bonnes surprises de la préparation phocéenne, l’occasion côté Mosellan d’évoquer l‘adaptation du Franco-Guinéen… Et quelques souvenirs de son concurrent direct à l’OM Romain Alessandrini, un temps supervisé par… le FC Metz.

« DES QU’IL NOUS CROISAIT, IL NOUS PLANTAIT UN DOUBLE ! »

« Metanire et Bussman l'ont eu, il est très content de son intégration. Il y a des rapprochements avec des joueurs plus qu'avec d'autres. », confie Nicolas Piperoglu, formateur et recruteur pour le FC Metz, au Phocéen : « On sent par exemple qu'avec Batshuayi, il y a une complicité. Il est bien rentré dans son rôle » ajoute le membre du staff messin, avant de raconter une anecdote plutôt amusante sur son concurrent actuel Romain Alessandrini : « Alessandrini a failli venir à Metz quand il était à Gueugnon. Mais notre observateur à Lyon l'a trouvé "petit, gros et lent". En fait, il voulait imposer un de ses joueurs et nous l'a noyé. Le jour où on l'a vu jouer, c'était trop tard, il s'était déjà engagé à Clermont. Et dès qu'il croisait la route de Metz, il nous plantait un doublé, il n'a pas dû oublier ce rapport ! »

BOUNA SARR, FIER D’ÊTRE MESSIN

Bouna Sarr, lui, aura à cœur de prouver toute sa motivation aux supporters marseillais. Pris en grippe par quelques individus isolés sur Twitter à cause de la mention « #TeamFCMetz » de son profil, le jeune milieu olympien s’est expliqué et a répondu avec fierté à ses détracteurs : « Tu peux me mettre un couteau sous la gorge je ne l'enlèverai pas. J'ai été formé à Metz, je suis fier de venir de ce club. Si un jour je quitte Marseille, j'aurais aussi cette reconnaissance envers l'OM. Je peux me faire siffler pour cette histoire, ça ne me dérange pas. Ca ne m'empêchera pas de mouiller le maillot à 200%. La pression me motive ».

Articles liés