Accès direct au contenu

Médias

Médias : Théâtre, one-man-show… Pierre Ménès se confie sur son avenir !

Tête d’affiche de Canal+ et du Canal Football Club, Pierre Ménès sait que cette carrière ne durera qu’un temps. Le journaliste s’est confié sur ses autres projets loin du football.

Alors que Canal+ a perdu les droits de la Premier League, l’offre de football de la chaîne cryptée va se résumer à la Ligue 1 et à la Ligue des Champions. Questionné à ce sujet ce jeudi, Pierre Ménès a évoqué son avenir : « Soyons bien clairs. Je suis en contrat longue durée avec Canal et même si la perte de la Premier League serait une triste nouvelle, le cœur de mon taf, c'est la L1 ».

« Beaucoup me tannent pour que je fasse un one-man-show »

Dans une interview accorde à Hors-Format, Pierre Ménès a fait d’étonnantes confessions sur ses projets à côté de sa carrière de journaliste : « Depuis quelques semaines, on me propose avec insistance une pièce de théâtre. J’ai beau dire à l’auteur, sur tous les tons de la gamme, que je ne vois pas comment je peux caler cinq, six représentations par semaine dans mon emploi du temps (…) Après, il y a beaucoup de gens qui me tannent pour que je fasse un one-man-show, de Pierre Lescure à Djamel Bensalah, en passant par mon agent, qui est convaincu que ça serait un tabac. Mais bon, j’oublie pas non plus que j’ai eu des gros soucis de santé, et qu’il faut savoir se ménager. Parfois, il faut aussi être raisonnable… »

« Extrêmement mauvais public dans le comique »

« Il y a beaucoup plus de gens qui m’incitent à le faire que l’inverse. Bon, le truc c’est que je suis quand même extrêmement mauvais public dans le comique. Ceux qui me font rire, ils sont pas nombreux. Donc d’ici à ce que j’arrive à pondre un truc de plus d’une heure, avec lequel j’aurais l’outrecuidance de vouloir me balancer devant un public, il va se passer du temps. Et puis là, j’ai tellement de projets, de trucs à écrire, que c’est vraiment pas d’actualité. Ça pourrait se faire dans plusieurs années, mais comme dans plusieurs années je serai trop vieux, le problème sera réglé », a conclu Pierre Ménès.

Articles liés