Accès direct au contenu

Omnisport

La mise au point musclée de Candeloro

Philippe Candeloro

Dans un entretien accordé au Scan Sport du Figaro, Philippe Candeloro a répondu aux critiques sur ses commentaires lors des Jeux Olympiques : « On en a pris plein la tête alors que ce n'était pas justifié. On a été un peu les bouc-émissaires à la fin des JO alors que tout s'est bien passé en début de compétition. Qu'est ce que j'ai fait de mal? Tout cela m'inquiète parce qu'on prive les gens de leur liberté de leur liberté d'expression. Moi, je ne suis pas journaliste, je revendique une certaine liberté de ton qu'on journaliste n'a pas forcément ! (…) Si quelqu'un a le droit de me réprimander ou me faire un procès, c'est bien la personne concernée par mes commentaires et elle seule. Ce que je dis n'est jamais méchant et reste du troisième degré. Je n'ai jamais dit de gros mot à la télévision mais on m'a fait passer poutr un sexiste amateur de mots déplacés. C'est absurde ! »