Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Le témoignage de Jean Todt présent au Népal lors du séisme !

Jean Todt, Formule 1

Présent à Katmandou samedi dernier pour un congrès, Jean Todt s’est exprimé sur le site du Point sur le tremblement de terre subi par la capitale népalaise.

Le tremblement de terre samedi dernier au Népal aura été d’une rare violence à hauteur de 7,9 sur l’échelle de Richter. Certains acteurs du monde sportif ont témoigné leur soutien aux victimes, familles et aux Népalais. D’autres étaient présents à Katmandou comme Jean Todt, président de la FIA, pour un congrès sur le développement du sport automobile en Asie.

« ON EST RESTÉS À PLAT VENTRE PENDANT UN TEMPS QUI M’A PARU UNE ÉTERNITÉ »

« Vers midi, la terre tremblait. Notre délégation était dans un hôtel du centre-ville tandis que ma femme et moi avions des rendez-vous dans Katmandou. Quand le séisme est survenu, on nous a poussés en dehors du bâtiment dans une cour dégagée. Tout bougeait autour de nous. On est restés à plat ventre pendant un temps qui m'a paru être une éternité. Dans ce genre de situation, on est tellement abasourdis qu'on ne mesure plus le temps. Je pense que nous sommes restés ainsi entre 30 secondes et 2 minutes. On n'a pas mesuré immédiatement l'ampleur des dégâts, car autour de nous les bâtiments ont eu l'air de résister. Le soir, nous avons été transportés à l'aéroport où nous avons passé la nuit. C'est là que nous avons appris avec stupéfaction le nombre considérable de victimes. L'aéroport a été fermé pendant quelques heures. Finalement, le tarmac n'était pas fissuré et des avions militaires affrétés par le gouvernement indien ont pu évacuer les premières personnes. La Chine a également envoyé quelques appareils. Le lendemain matin, j'ai réussi à trouver un avion pour Delhi. Je suis rentré en Europe dimanche soir. Toutes nos délégations ont quitté le Népal », explique Jean Todt dans un entretien accordé au Point.

Articles liés