Accès direct au contenu

Foot - Équipe de France

Équipe de France : Zidane revient sur son coup de boule !

Zinedine Zidane a levé le voile sur les dessous de son célèbre coup de boule sur Marco Materazzi, lors de la finale de la Coupe du monde 2006, entre la France et l’Italie.

C’est peut-être l’un des gestes les plus célèbres du football français. Zinedine Zidane, idole de tout un peuple, chute lourdement de son piédestal. Alors qu’il a porté l’équipe de France sur ses épaules durant toute la Coupe du monde, le légendaire numéro 10 des Bleus est expulsé dans le match le plus important, la finale. La triste cause tout le monde la connaît, puisque l’international tricolore s’est rendu coupable d’un coup de tête envers le sulfureux défenseur italien Marco Materazzi.

« Un jour ordinaire, je n’aurais pas réagi, mais… »

Zinedine Zidane ne s’est que très peu exprimé sur le sujet. Pourtant, lors d’une interview accordée au Figaro, il a accepté de revenir sur les dessous de son geste, en finale de la Coupe du monde 2006. « J’assume » a expliqué l’ancien numéro 10 des Bleus, presque 10 ans après les faits « Mais je vais en profiter pour raconter ce qui s’est réellement passé ce jour-là. Il faut savoir que sur un terrain, finale de Coupe du monde ou pas, les insultes peuvent fuser. Elles sont parfois violentes, mais on est habitué. Un jour ordinaire, je n’aurais pas réagi. Sauf que ce jour-là précisément, ma maman venait de rentrer en urgence à l’hôpital, je venais de l’apprendre... Alors, le contexte, le stress, la pression, tout à coup, on ne laisse pas passer l’insulte de trop, celle que ma mère n’aurait pas accepté... et ça part ».

« Ce coup de tête fait partie de ma vie »

S’il avoue regretter son geste, celui qui entraine désormais l’équipe réserve du Real Madrid a expliqué qu’il a appris à vivre avec ce poids. « À ce moment là on se dit : merde… Mais c’est trop tard ! » a confié Zinedine Zidane. « C’est un mauvais souvenir. Je ne suis pas fier de l’avoir donné, mais ce qui est fait… est fait ! On ne va pas réécrire l’histoire. Des erreurs, on en fait tous... moi, je l’ai faite devant des milliards de spectateurs. Ce coup de tête fait partie de ma vie maintenant. J’essaie d’en tirer des leçons ! J’ai beaucoup appris grâce à lui. J’en ai d’ailleurs beaucoup parlé avec mes enfants pour qu’ils apprennent des erreurs de leur père ».

Articles liés