Accès direct au contenu

Foot - Chelsea

Chelsea : Enfants, handicap mental… Les confidences de José Mourinho sur son premier métier !

José Mourinho, Chelsea

Dans un long entretien accordé au Telegraph, José Mourinho est revenu sur son passé de professeur d’EPS.

Avant de devenir l’un des meilleurs entraîneurs du monde, José Mourinho a enseigné trois ans l’éducation physique dans des lycées et des établissements pour handicapés. Le Telegraph est revenu avec le Portugais sur cette expérience auprès d’enfants atteints du syndrome de Down (trisomie 21) et touchés par de graves handicaps mentaux.

« J’AI FAIT DE PETITS MIRACLES »

« C’était un grand défi. Je n’étais pas prêt techniquement pour aider ces enfants. Mais j’ai réussi grâce à la relation émotionnelle qui a été établie avec eux. J’ai fait de petits miracles seulement en raison de la relation. L’affection, le toucher, l'empathie, seulement à cause de cela. Il y avait un enfant qui refusait de monter les escaliers. Un autre qui ne pouvait pas coordonner le mouvement le plus simple - tous ces différents problèmes, et nous avons réussi dans beaucoup de ces cas seulement grâce à l'empathie », a confié José Mourinho avant d’évoquer la suite de son parcours.

« C’EST LE GROUPE QUI GAGNE DES CHOSES »

« Après j’ai entraîné des enfants de 16 ans. Maintenant, j’entraîne les meilleurs joueurs du monde, et le plus important n’est pas d’être prêt du point de vue technique, la chose la plus importante est la relation que vous établissez avec la personne. Bien sûr, vous devez avoir des connaissances, la capacité d'analyser les choses. Mais le centre de tout est la relation, et l'empathie, non seulement avec l'individu, mais dans l'équipe (…) Il n’est pas question d’établir une relation parfaite entre moi et vous, il s’agit d'établir la relation parfaite pour le groupe, parce que le groupe gagne des choses, ce n’est pas l'individu qui gagne des choses. »

Articles liés