Accès direct au contenu

Foot - Étranger

Barcelone : Appeler son fils « Messi » considéré hors-la-loi en Argentine ?

D’après les informations de Marca, il est désormais interdit aux habitants de Rosario, la ville natale de Lionel Messi, de nommer leurs enfants d’après le quadruple d’Or.

Un fonctionnaire argentin a prévenu les habitants de Rosario, la ville natale de Lionel Messi, qu’il leur était désormais interdit d’appeler leurs nouveaux nés « Messi », et ce en dépit du fait que, dans le sud du pays, un père s’était vu donner la permission d’appeler son fils « Messi ».

MESSI, UN SURNOM PLUTÔT QU’UN PRÉNOM ?

Le directeur de l’Etat Civil de la province de Santa Fe, Gonzalo Carrillo, a décidé d’empêcher ainsi une arrivée massive de nouveaux nés nommés « Messi ». Messi est un surnom, a-t-il insisté, et ne doit pas être utilisé comme un prénom. Carrillo va plus loin en assurant qu’une transgression à cette règle sera considérée « hors-la-loi ». 

UN PRÉCÉDENT DANS LA PROVINCE DU RIO NEGRO

Mais dans la province du Rio Negro, un fan du quadruple Ballon d’Or nommé Hector Varela a insisté pendant deux semaines auprès de l’Etat Civil afin d’obtenir la permission de nommer son fils « Messi », ce qui constitue un précédent. Varela a demandé une autorisation spéciale aux autorités compétentes, ignorant que son fils serait le premier à être nommé d’après la star argentine et que cela allait provoquer de tels remous. « Je suis le père de Messi », a fièrement déclaré Hector Varela dans des propos relayés par Marca. « Beaucoup de gens choisissent d’appeler leur fils Lionel en hommage à Messi, mais c’est bien plus clair comme ça », a poursuivi celui dont le fils a été inscrit à l’Etat Civil sous le nom Messi Daniel Varela.

Articles liés