Accès direct au contenu

Foot - Étranger

Barcelone : Appeler son fils « Messi » considéré hors-la-loi en Argentine ?

Lionel Messi

D’après les informations de Marca, il est désormais interdit aux habitants de Rosario, la ville natale de Lionel Messi, de nommer leurs enfants d’après le quadruple d’Or.

Un fonctionnaire argentin a prévenu les habitants de Rosario, la ville natale de Lionel Messi, qu’il leur était désormais interdit d’appeler leurs nouveaux nés « Messi », et ce en dépit du fait que, dans le sud du pays, un père s’était vu donner la permission d’appeler son fils « Messi ».

MESSI, UN SURNOM PLUTÔT QU’UN PRÉNOM ?

Le directeur de l’Etat Civil de la province de Santa Fe, Gonzalo Carrillo, a décidé d’empêcher ainsi une arrivée massive de nouveaux nés nommés « Messi ». Messi est un surnom, a-t-il insisté, et ne doit pas être utilisé comme un prénom. Carrillo va plus loin en assurant qu’une transgression à cette règle sera considérée « hors-la-loi ». 

UN PRÉCÉDENT DANS LA PROVINCE DU RIO NEGRO

Mais dans la province du Rio Negro, un fan du quadruple Ballon d’Or nommé Hector Varela a insisté pendant deux semaines auprès de l’Etat Civil afin d’obtenir la permission de nommer son fils « Messi », ce qui constitue un précédent. Varela a demandé une autorisation spéciale aux autorités compétentes, ignorant que son fils serait le premier à être nommé d’après la star argentine et que cela allait provoquer de tels remous. « Je suis le père de Messi », a fièrement déclaré Hector Varela dans des propos relayés par Marca. « Beaucoup de gens choisissent d’appeler leur fils Lionel en hommage à Messi, mais c’est bien plus clair comme ça », a poursuivi celui dont le fils a été inscrit à l’Etat Civil sous le nom Messi Daniel Varela.

Articles liés