Accès direct au contenu

Omnisports

Athlétisme : Cette campagne qui a fait scandale autour du procès Pistorius…

La décision d’un bookmaker britannique de lancer des paris autour de l’issue du procès d’Oscar Pistorius a soulevé la polémique.

Au Royaume-Uni, les bookmakers sont rois. Outre-Manche les paris, ou « betting » en anglais, se font quasiment sur tout et n’importe quoi. Du sport à la vie des tous les jours, les Britanniques en sont fan. Pourtant parfois cela va trop loin. C’est le cas d’une campagne plus que douteuse faite par la société de paris en ligne Paddy Power, qui avait proposé de parier sur l’issue du procès de l’athlète paralympique Oscar Pistorius.

LA PUBLICITÉ IGNOBLE DE PADDY POWER

À en croire les informations du Figaro, près de 5000 plaintes sont arrivées sur le bureau de l’Agence britannique de régulation de la publicité (ASA). La raison ? Un grand nombre de personnes a été choqué par la campagne publicitaire de la société de paris en ligne Paddy Power, qui proposait de parier sur l’issue du procès d’Oscar Pistorius. Il vous suffisait de parier de l’argent sur la culpabilité ou non de l’athlète sud-africain, sachant que la société aurait remboursé toute personne ayant misé sur sa condamnation en cas de non-culpabilité. Paddy Power a fait circuler une affiche publicitaire qui clamait « Money back if he walks », qui veut littéralement dire : « Remboursés si il remarche ». Cette phrase a un double sens, puisqu’elle fait naturellement allusion à l’handicap du Blade Runner, amputé des deux jambes, mais également à son innocence, puisque « walks » signifie dans ce cas la libération des accusations. Pour le moment les poursuites encourues par Paddy Power, qui est d’ailleurs la même société qui avait soutenu David Ginola lors de sa candidature à la présidence de la FIFA, ne sont pas encore connues. Oscar Pistorius quant à lui, a été condamné à cinq ans de prison en février dernier, pour avoir abattu sa femme Reeva Steenkamp.

Articles liés