Accès direct au contenu

Foot - Equipe de France

Affaire de la sextape : Pour Benzema, «Valbuena s’est fait retourner le cerveau» !

Karim Benzema a livré ses vérités sur l'affaire de la sextape de Valbuena. L'attaquant du Real Madrid est revenu sur la discussion à Clairefontaine.

« Dans sa façon de parler, il n’a pas été agressif, il ne m’a pas parlé d’argent concrètement, directement, mais quand tu insistes pour me faire rencontrer quelqu’un… pffff (…) Karim sait très bien – même si on n’a jamais parlé d’argent, je pense qu’il est quand même un peu intelligent – qu’à partir du moment où je rencontre cette personne, c’est pas pour des cacahuètes… » Voilà un extrait de l’entretien de Mathieu Valbuena accordé au Monde il y a quelques jours. Dans son interview pour TF1, Karim Benzema est lui aussi revenu sur cette discussion à Clairefontaine.

« Je n’ai pas besoin de gagner de l’argent »

« J’entends qu’il y a une vidéo qui tourne sur lui, je viens le mettre au courant. Je lui dis que je peux l’aider, pour ce problème-là ou d’autres, on parle de ça. Je lui dis : ‘est ce qu'il a prévenu sa famille '' pour les histoires de buzz etc. S'il avait prévenu sa famille -le plus important c'est sa famille-, qu'il pouvait laisser sortir cette vidéo, qu'il s'en foutait. Des choses comme ça, sincères, je lui parle avec le cœur, il le sait. Je lui dis que j'ai déjà eu affaire à des histoires comme ça et que j'ai prévenu la police. Il me dit qu'il a prévenu la police. Donc après que j'entende que j'ai fait du chantage, que je lui ai demandé de l'argent ça me rend fou en fait. Parce que ça n'a rien à voir. Donc que mon ami aurait eu besoin d'argent c'est n'importe quoi. Parce que Dieu merci je gagne bien ma vie et ça fait longtemps. Et j'ai pas besoin de gagner de l'argent. Quand je rends un service, je n'attends rien en retour. Et lui-même le sait que j'ai été sincère avec lui. Et on n'a jamais, jamais parlé d'argent. Ou quoi que ce soit. », assure Karim Benzema.

« Il m’a remercié »

« J’ai insisté pour qu’il rencontre mon ami, c’est vrai, parce que je sais qu’il peut régler pas mal d’histoires (…) Quand il dit que c’est "pas pour des cacahuètes" ? Au départ, je pense pas qu'il pense ça. Après il s'est fait retourner le cerveau avec toutes les interviews, tout ce qu'on a monté en place donc c'est facile. Mais le jour-même, on n'a jamais parlé d'argent. Et ça, il peut le dire », a conclu Karim Benzema au sujet de cette discussion.

Articles liés