Accès direct au contenu

RIEN A FAIRE

Se remobiliser et vite

le10sport

Invaincus jusqu'en quarts de finale, avec un parcours jalonné de succès épiques, les Bleus sont tombés face à une redoutable équipe d'Espagne. Mais la compétition n'est pas finie.

Etre champions du monde, vice-champions d'Europe et vice-champions olympique et partir outsiders, ça vous classe une équipe. L'Espagne, challengers d'un soir contre la France, a fait déjouer les bookmakers en surclassant les Bleus (86-66). Collectivement parfaits depuis deux matches, les Ibères ont dominé tous les secteurs du jeu en comptant sur un joueur hors-normes : Pau Gasol. En face, Tony Parker a été éclipsé par son excellent vis-à-vis Ricky Rubio et finit dans l'ombre de ses camarades. A-t-il vu rapidement qu'il n'y avait rien à faire face à cette équipe-là ? Possible, même si ses coéquipiers n'ont pas tenu la comparaison.

Encore un coup à jouer
Et dire que la France aurait pu éviter l'Espagne si De Colo n'avait pas réussi son shoot au buzzer contre la Grèce... La déception passée, il faudra pourtant se remettre dans le bain de la compétition car les Français devront encore disputer deux matches pour décrocher la 5e place qualificative pour les Mondiaux. Et éviter de faire comme à l'Euro espagnol, où ils avaient totalement craqué après leur élimination.