Accès direct au contenu

Grand froid

Parker calme turiaf

Le meneur des Bleus relativise la prestation de son compatriote face à Belgique, dimanche dernier. Et ne prend pas de gants.

«Ronny a fait un gros matchmais il ne faut pas oublier que ce n'était que la Belgique. En face, il avait affaire à M'Benga, que moi, personnellement, je ne trouve pas très fort. Il devra donc encore prouver qu'il est la présence offensive dont on a besoin à l'intérieur. Je pense qu'on était aussi fort en 2003 et on aurait été encore plus fort si Joakim Noah avait été avec nous». Voilà comment Tony Parker a refroidi l'assistance lors de la conférence de presse organisée avant le départ des Bleus pour la Pologne, théâtre des championnats d'Europe qui débutent lundi. Turiaf appréciera le soutien de son capitaine.