Accès direct au contenu

Basket

Basket - Coupe du monde : 3 choses à savoir sur Rudy Gobert, le héros de la France face à l’Espagne

Rudy Gobert, France

Alors que la France a réalisé un exploit retentissant face à l’Espagne mercredi en quart de finale de la Coupe du monde, un nom revient aujourd’hui sur toutes les lèvres : celui de Rudy Gobert.

Ultra-favorite de son quart de finale face à la France et annoncée comme vainqueur potentiel de la Coupe du monde devant les Etats-Unis, l’Espagne est tombée de très haut ce mercredi soir à Madrid en s’inclinant face aux Bleus (65-52). Si les hommes de Vincent Collet ont pu compter sur l’apport offensif de Boris Diaw, la révélation de ce match est bien Rudy Gobert, qui a impressionné en défense face aux redoutables frères Gasol (Pau et Marc). Avec 5 points, 1 interception, 1 contre et 13 rebonds, le natif de Saint-Quentin (Aisne) a fait très mal aux Espagnols et est aujourd’hui sous le feu des projecteurs.

DES MENSURATIONS EXCEPTIONNELLES

Âgé de 22 ans à peine, le pivot français a fait ses classes à Cholet avant de faire le grand saut vers la NBA l’été dernier, direction le Utah Jazz. Friande des profils physiques impressionnants, la ligue nord-américaine a de quoi se réjouir avec Gobert. Affichant 111 kilos sur la balance et culminant à 2,16m, l’international français fait surtout parler de lui pour ses bras interminables qui lui procurent une envergure exceptionnelle de 2,33m ! Ce qui avait fait dire en 2012 à Jonathan Givony, journaliste pour DraftExpress, que « l’allonge » de Gobert était tout simplement un record. Pour information, ses mains mesurent également… 25 centimètres !

Toutes les photos de ses mensurations exceptionnelles ici

IL CRAIGNAIT DE VIVRE CHEZ LES MORMONS

Drafté l’été dernier en 27e position, Rudy Gobert n’aura pas la joie de connaître (pour l'instant) le strass de Los Angeles, l’ambiance surchauffée de Portland ou la frénésie de New York. Le gaillard a en effet atterri à Salt Lake City, la célèbre ville des Mormons. Une destination qu'il appréhendait à ses débuts. « Franchement au début, ça me faisait peur ! Je me disais que je ne savais pas comment j’allais faire… Mais finalement je suis très bien là-bas. Les Mormons, c’est des gens normaux, des gens comme nous, c’est juste une religion différente. Je me sens très bien là-bas », a-t-il déclaré en mars dernier dans un entretien accordé à BeIN SPORTS.

IL FAIT LE BUZZ AUX USA DEPUIS MERCREDI

Si Rudy Gobert ne fait clairement pas partie des meilleurs pivots de la NBA à l’heure actuelle, le Français pourrait bien profiter de sa performance face à l’Espagne pour se faire un nom. Mis sur la touche par Enes Kanter et Derrick Favors l’an dernier, Gobert s’est attiré entre autres les félicitations de son équipe sur Twitter la nuit dernière…

Articles liés