Accès direct au contenu

Il se voit déjà en NBA

NBA : lénorme prétention dun prodige français

Révélation du championnat de France de Pro A, Evan Fournier incarne à seulement 19 ans l'avenir du basket français. Et se voit déjà en NBA la saison prochaine, drafté dès le premier tour. Un peu prétentieux tout de même...

Tous les observateurs vous le diront. Avec Evan Fournier, 19 ans, le basket français tient un petit prodige. Qui, déjà, aspire à mieux que la Pro A. Récemment élu joueur du mois de mars, l’arrière de Poitiers, qui tourne cette saison à 13,9 points de moyenne en 26 minutes, vient officiellement de s’inscrire à la prochaine draft NBA, qui aura lieu le 28 juin à Newark. En avril 2011 déjà, la révélation du championnat de France avait participé, aux Etats-Unis, au Nike Hoop Summit, une rencontre opposant les meilleurs jeunes joueurs américains aux meilleurs jeunes joueurs du reste du monde, sous les yeux des recruteurs de NCAA et de NBA. Sans grande réussite toutefois, malgré sa présence dans le 5 de départ, puisqu'il n'avait inscrit que 6 points et prenant 6 rebonds.

Le premier tour sinon rien !
« La draft, c’est chaque équipe de NBA qui choisit son joueur pour la saison future, comme l’explique Evan Fournier dans la Nouvelle République. Il y a deux tours avec un tour de premier choix, donc 30 personnes, avec des contrats garantis, où forcément, financièrement, c’est mieux. Et un second tour où, voilà, ce sont des joueurs plus amenés à revenir en Europe ou dans d’autres championnats, donc avec des contrats non garantis et qui devront passer par la Summer League l’été. » Le fils de l'ex-champion de France de judo, François Fournier, lui, n’a qu’un rêve : être drafté dès le premier tour. « Oui, je pense que je vais être sélectionné au premier tour. Et, si je n'y suis pas, je me retirerai, confie-t-il. J'espère serrer la main de David Stern (NDLR: le patron de la NBA. Ce moment particulier officialise la sélection du joueur par une franchise). Là, cela sera quelque chose. L'idéal est d'arriver dans une bonne équipe avec un joueur vieillissant évoluant à mon poste. C'est très rare. Je verrai avec mon agent. »

Un peu prétentieux tout de même pour un joueur qui, malgré son talent énorme, vient tout juste d’arracher le maintien en Pro A avec Poitiers. Mais comme le dit si bien le proverbe, « qui ne tente rien n’a rien »....